mardi 14 février 2017

Ce que vous êtes : libérer l'Être de l'illusion





 Chutes d'Iguaçu, Brésil : le sentier découverte (Aquarelle 36 cm x 48cm)
©Jérôme André 2017  Aquaryoga.blogspot.fr  

Les gnostiques des premiers siècles ont consacré leur doctrine aux chemins qui mènent à la connaissance de Soi. (Soi étant pris comme l'Être, ou encore Dieu). Ils considèrent leur doctrine comme révélation de ce qui est. Autour de l'Être original est donc un " plérôme ", monde supérieur, constitué d'entités angéliques, qui s'oppose au " kénôme ", monde inférieur. Ce dernier monde a été façonné, toujours selon leur doctrine par un démiurge mauvais, qui nous a enfermé dans l'illusion, chaîne des causes à effets. Ce maillage dans l'illusion ressemble fort à ce que les orientaux appellent le " karma ". 

En ces temps particuliers où le monde semble s'effondrer sous nos yeux, c'est comme si l'illusion était tombée et nous voyons, ou ressentons,  en toute transparence les mensonges de chaque part, que cela soit en nous comme autour de nous. Les astrologues décrivent la période actuelle entre deux solstices (de lune samedi dernier et une autre de soleil à venir dans une quinzaine) comme celle du surgissement de la vérité. Et ceci sous toutes ces formes. L'illusion et les mensonges ont-ils perdu dans ce monde et l'humanité est-elle prête à la grande transformation ? Comment dissoudre l'illusion d'un monde séparé de Soi ?  Éclairage

Dans mon ouvrage sur l’Égypte*,  j'ai raconté l'histoire d'un homme qui suivait les groupes gnostiques durant l'époque de l'empereur Adrien.  On le voit cheminant, à la recherche de la lumière, en des assemblées aux pratiques collectives marquées du sceau du secret. Aujourd'hui, les assemblées ne sont plus secrètes et les révélations de l'Être sont accessibles, mais il reste encore des pièges cachés, qui conduisent certaines et certains en des chemins d'égarement, caractérisés par la domination d'autrui et la manipulation.
Vu depuis le cœur, c'est-à-dire depuis le ressenti profond de l'être, tout est si simple. Le cœur, l'intuition dit le mensonge, et le subterfuge, et ce, chaque instant.  Si vous êtes pris dans une assemblée suspecte, vous aurez tôt fait de vous sentir mal, à moins que vous n'ayez encore quelques mémoires en vous, en résonance " énergétique " avec le mensonge. J'évoquais en ce blog, une secte très bien implantée partout dans le monde,  qui prétend délivrer une " façon d'exister " , quand en réalité, elle met chacun de ses participants dans la dépendance d'un gourou. Dés lors, chacun se trouve incapable de trouver son propre soi**. Voyez seulement si l'homme présenté comme sage, vous met en état de liberté intérieure ou au contraire en dépendance de lui et son organisation (Nb : le processus est similaire à un virus informatique : l'implant énergétique du -faux- gourou agit de la même façon  dans votre champs vibratoire, qu'un virus logiciel sur le disque dur de l'ordinateur : vous êtes en connexion énergétique, donc dépendant). Les faux " maîtres " qui sont des égo sur-dimensionnés sont établis sur le troisième centre (le plexus solaire) et le cinquième (le mental ou le troisième œil), tandis que le quatrième (le cœur) est déconnecté.  Leur énergie est coupée en deux : un mental très éclairée (d'énergie " luciférienne "  dirait-on en langage chrétien, mais Lucifer est tout de même le porteur de lumière, ce qui n'est pas rien, il enseigne tout de même) et une volonté d'action (plexus) entièrement tournée à établir leur propre supériorité sur autrui.  Les connaissances spirituelles dont ils disposent leur permettent donc d'éblouir par leurs enseignements les âmes en mal de lumière, souvent par l'ésotérisme. Alors par leur ascendant (plexus négatif et dominant), ils pourront, ces " gourous ",  étendre les mailles de leur filet sur autrui.  Ils se pâment et se font admirer par les foules (tandis que le vrai avatar - envoyé de la divinité- est pure humilité, ne ramenant pas l'attention sur sa propre personne, mais sur le Soi qui est, en réalité, chacun de vous). Si vous êtes dans une telle dépendance, vous êtes donc dans l'illusion, la projection d'un " gourou " (dans le mauvais sens du terme, sinon j'écris guru, maître de sagesse indien). En cette période de vérité, venir à votre " je suis " est donc quitter ce type de maître, de thérapeute ou d'enseignant.  
Il est essentiel de suivre son ressenti quand il vous avertit par un petit malaise ou une indisposition, ou une synchronicité répétée (un empêchement pour aller à la rencontre, ou au groupe de pratique) que l'enseignant  n'est pas toute lumière, puisqu'il y a une part en vous qui doute de lui, ou vous pousse ...ailleurs ! Souvenez-vous que la vérité est en vous, nulle part ailleurs !  Et la vérité (la lumière) est 100% ! Au moindre doute, il y a là un signe d'énergie dissociée, non unifiée. Or l'être n'est qu'unité, et rien n'est séparé de soi. La séparation est l'illusion, et il n'est aucune partie qui soit dissociée.  En réalité le seul vrai maître acceptable est celui qui saura vous aider à vous établir dans l'unité intérieure et extérieure. 
Vous doutez du gourou, fuyez le : vous avez achevé le chemin de connaissance avec lui, il est temps de le quitter (remerciez-le, vous êtes proche de l'éveil) !


En vérité, être véritablement " divin ", c'est s'incliner en tant que créature, devant " Je suis (= je suis en tant que conscience pure) ", et lui rendre la gloire et les honneurs d'être " ce que l'on est " et à Son service.
Ce que fait l'avatar véritable, le véritable enseignant spirituel, le vrai instrument du divin Soi.
 " Je suis " ne peut accepter de suivre quelque enseignement ou quelque gourou que ce soit qui voudraient le salir de quelque faute, de quelque culpabilité que ce soit ou de quelque doute que ce soit, ou pire le mettre en dépendance - car l'être est libre ! Devant Amma Amrita Ananda Mayi ou Sri Tathata, vous verrez, vraiment, comme en reflet, ce que " vous êtes en vérité ", sans jamais sentir une quelconque domination ou complexe que ce soit. Vous verrez sous vos yeux " ce que " vous êtes  et il n'y a qu'à vous laisser porter vers " Cela " qui est Vous, dans l'essence même de la vérité intrinsèque.  Pas d'admiration ou d'adoration devant Amma ou Tathata, mais juste reconnaissance de votre véritable essence. Celui que vous êtes est Cela. Si le " gourou " vous porte à vous sentir " inférieur à lui ", fuyez très vite. Et allez vite " nettoyer " les implants ou miasmes énergétiques que vous a certainement projeté dans votre champ énergétique,  le faux gourou*** pour vous mettre en dépendance.
 Tout est énergie : le but ici-bas est de vous rendre à la colonne de lumière, entre soleil et terre,  que vous êtes.

Tout est là, " vous êtes " ce que " Vous (vous en dimension supérieure) êtes ".  Vous êtes Cela : présence pure, conscience pure. Celui que vous êtes est  donc une objectivité pure : aucun sujet ne peut vous détourner de Cela (= cela, dans sa dimension sacrée) qui est.

JérÔMe
au service

** voir l'article lien
**voir PRATIQUES ÉNERGÉTIQUES  / Guérison de l'Être ci dessous 
 
(tout droit de reproduction réservé, texte et image ©Jérôme André 2017 http://www.aquaryoga.blogspot.fr ne pas reproduire sans inclure cette ligne merci)

***  
PRATIQUES ÉNERGÉTIQUES  / Guérison de l'Être
SOINS HOLISTIQUES CHROMO-THERAPIE 

 Guérison quantique des mémoires émotionnelles et psychiques
Couleur-thérapie.
¨
http://www.guerisonquantique-conscience5D.eu


lundi 6 février 2017

Se désidentifier : clef pour l'être


Iguazu les chutes argentines (Aquarelle format 36 x 48 cm)
©Jérôme André 2017 Aquaryoga.blogspot.fr (reproduction interdite sans autorisation)


Je ne sais pas ce qu'il en est pour vous, mais en ces temps, 
il est bien difficile parfois, notamment en famille,
d'être entendu. Les membres du cercle de relation le plus rapproché,
sont en effet les plus rudes dans les relations. Votre " Je suis " 
est souvent mis à mal par bien des malentendus, issus de l'histoire passée.
Père, mère, frères, sœurs, sont en effet ceux et celles chez qui l'idée
(fruit du passé) de qui vous êtes, vous oblige le plus 
en des rôles qui ne sont pas (ou plus) vous ! 
Comment sortir de la manipulation de ceux qui vous sont les plus proches ?

Un ami proche me racontait une histoire zen. Un homme à la recherche du " satori "
(la libération du zen) apprit qu'un éveillé et grand maître zen vivait non loin aux abords d'une forêt. Il alla à sa rencontre et le trouva à scier du bois. 
" - Vous taillez du bois et faites des fagots, et des cordes de bois. Mais vous faisiez cela déjà, il y a longtemps n'est-ce pas ? Je ne comprends pas, à quoi sert l'éveil si vous vivez toujours ainsi, à couper du bois, comme avant ?
Le vieil homme le considéra avec douceur et répondit :
- Avant, c'était moi qui sciait le bois; moi qui le mettait en tas et en corde; moi, qui le mettait en fagot; moi qui portait à la ville dans ma charrette tout le chargement pour le vendre à la ville.  Maintenant, le bois est scié, les tas et les cordes se font, les fagots aussi, le bois est porté à la ville et vendu, mais je n'ai rien à voir avec tout cette histoire ! "

Ainsi l'on voit que l'identification est le piège. Les vôtres, votre entourage vous contraint à des rôles que vous endossez malgré vous (surtout si votre entourage est manipulateur ce qui arrive), de la même façon qu'un comédien sur la scène. La libération de l'être ne peut venir que dans le fait de se rendre compte, que tout ce jeu d'échange, les histoires qui se jouent dans le monde, n'ont rien à voir avec qui vous êtes vraiment. En vérité, " je suis " n'a que faire de toute cette histoire familiale, il est au-dessus, ou plutôt en dehors de cette réalité. Le monde mouvant de la forme est apparence, théâtre d'émotions, de pensée, de changements permanents. L'être est au dehors, à l'intérieur de vous : il joue dans ce théâtre. Tout drame est exactement comme dans le théâtre, pure illusion. Alors, la dés-identification, sortir de " je suis Mr Untel ", " je suis Jérôme " est l'issue vers le réel. De là où je suis, où " Je " demeure, tout n'est qu'apparence provisoire. A considérer toute situation dans l'état de l'observateur (comme me le disait mon frère il y a deux jours) , vous pouvez voir le jeu de dupe, auquel vous a contraint une situation donnée. Quitter le théâtre et venir dans le centre intérieur (méditation, yoga etc.) est revenir à l'immuable : ce qui est, ce qui était, ce qui sera. C'est à dire " vous " dans sa plus essentielle expression. C'est trop simple pour le mental : ce pourquoi, vous le faîtes (et votre serviteur pareil !) trop peu. Vigilance : tout passe, et en soi, tout demeure, immuable. La sagesse n'est que " dedans ". Le reste est illusion.
Mais comment ne plus se faire prendre dans l'illusion et sortir du théâtre ? d'abord  enlever les rouages qui crée l'illusion en vous.  C'est à dire, défaire les programmations pernicieuses de votre histoire, inscrite dans votre corps de mémoire*.  Au-delà, si les proches continuent à projeter sur vous leur propre idée de vous, vous ne pouvez rien pour eux et la seule solution est de cesser de venir dans le théâtre de la rencontre...

Bonne journée
..
.
 
 Jérôme
au service
* voir ci-dessous : guérison des mémoires 

 (tous droits réservés, texte et images, , Jérôme André 2016 ©http://www.aquaryoga.blogspot.fr ne pas reproduire sans inclure cette ligne)
 
    Guérison des mémoires
Chromothérapie énergétique
Plus d'information : 

LuzEterna© : Banc de Cristal Chromo-thérapie de la  Casa Dom Iniacio
à Lyon - Jérôme André Chromo-Thérapeute/  Energéticien
 Aquaryoga-blogspot 2016©

Plus d'information ici
 

mercredi 25 janvier 2017

Qu'est-ce que le réel : le Soi en question

Les chutes d'Iguazu  (Brésil/Argentine) : le saut du diable
Aquarelle 48 x 36cm ©2017Jérôme André Aquaryoga blogspot

(Tout droit de reproduction réservé : texte et image, ne pas reproduire sans inclure cette ligne et sans l'autorisation de l'auteur merci  Jérôme ANDRE, http//www.aquaryoga.blogspot.fr) 

 Dans mon article précédent*, j'évoquais un pari pascalien à faire consistant à croire au plus profond de soi, que nos choix influencent notre réalité (y compris la réalité sociétale pour finir !).  Dans celui-ci, il serait intéressant de prolonger cette réflexion en cherchant en quoi le travail sur soi conduit nécessairement à voir sa réalité changer. Il convient pour cela d'évoquer les travaux de Vadim Zeland, physicien russe. Evocation en quelques lignes des tenants et aboutissant de sa " théorie du monde réel ".
* voir l'article précédent  ici 
Qu'est-ce que la réalité ? Si l'on se place sur le plan de notre perception ordinaire, celle des sens, celle du " sens commun ", la réalité est constituée d'objets inanimés (minéraux, planètes etc.) et de matière vivante- plantes, animaux et humains.
Mais ce réel est en perpétuelle évolution, selon des lois immuables (encore que...pas si sûr) qui le structurent et le font évoluer en permanence. Ces lois sont celles que la physique connait comme la gravitation universelle ( qui induit la loi universelle du mouvement newtonien des astres),  les lois des interactions électromagnétiques (force faible -radio activité qui permet au soleil de briller- en gros, et force forte qui permet la cohésion des structures atomiques). Ces cohérences rendent le monde réel organisé, " cosmique " (cosmos = espace organisé).
La physique d'aujourd'hui avec les expériences du CERN découvrent des phénomènes nouveaux comme l'intrication (deux choses- photons dans l'expérience du Cern séparées par plusieurs kilomètres inter-agissent entre elles, comme reliées en terme d'information, par le vide) et le principe d'unité de toute chose (singularité de l'univers : tout provient d'un seul point originel qui relie tout à tout). 
Nous arrivons donc, sur un plan de la physique fondamentale, à un réel constitué de multiples couches informationnelles qui s'imbriquent les unes aux autres. Chaque couche est constituée des échanges d'informations entre émetteurs et récepteurs multiples.  Si nous nous plaçons du point de vue de chacun d'entre nous, nous sommes donc reliés à un réseau infini, " informationnel ", qui structure toute la réalité. Dés lors, il devient aisé de comprendre que si chacun émet dans l'univers des ondes relatifs au bonheur d'être, à la joie et la gratitude, il propagera dans tout son réseau cette onde, qui induira chez les récepteurs qui l'entourent un " feedback" (effet retour) positif de même nature.  Il est prouvé aujourd'hui qu'un groupe de méditants régulier fait baisser notablement la violence dans un lieu, une ville. 
Ce qui est en bas est comme ce qui est en haut, et ce, à chaque niveau. 
Si vous travaillez à libérer de vieilles mémoires inconscientes de violence (par exemple non-respect du féminin dans les générations précédentes), disons,  par des pratiques de guérison énergétique, vous induirez en retour : tout d'abord un apaisement de votre champs informationnel personnel (dans l'exemple précédent : vous désamorcez le scénario de votre grand-mère et arrière grand-mère mortes de cancer de l'utérus ou du sein)  et votre propre santé (vous ne serez pas victime d'un cancer comme votre grand-mère) mais aussi, vous générerez le même type d'évolution sur d'autres personnes de votre entourage qui portent le même scénario, la même mémoire ou une mémoire trans-générationnelle, similaire.
Il n'y a vraiment de plus en plus qu'en France, (et sans doute dans d'autres pays de la vieille Europe),  toute pétrie de rationalité, que l'on refuse encore la vérité de ce lien " esprit/ corps " ou encore " mentalité/réalité " en terme global.
 Le vieux paradigme consistant à vous enfermer dans des scénarios limitants et  de souffrance,  n'a plus beaucoup de temps à tenir !
Vadim Zeland parle de " balanciers " pour définir ces intrications informationnelles, et l'impact de nos pensées et intentions dans / sur le réel : chaque intention émise, chaque attention portée à une " couche " (ou balancier) du réel est une énergie donnée à un balancier, qui prendra de l'importance (se mettra à balancer de plus en plus vite). Et plus il bouge, plus il attire du monde à lui, et nourrira en retour celui qui s'y relie. De là, l'importance de ne pas trop nourrir de notre énergie des " balanciers " qui sont néfastes pour l'humanité ou la planète (ou nous-mêmes) (exemple : la télévision affligeante de bêtise,  les compagnies multinationales OGM etc.). Ainsi, ces balanciers néfastes finiront par s'éteindre d'eux-même, si nous sommes de moins en moins nombreux à les " nourrir " de notre énergie, notre attention. 


Continuez à travailler à ce que Sri Aurobindo appelait ce " yoga intégral ". Le yoga intégral est cela : déprogrammer toutes vos vieilles mémoires hérités des générations passées ou de votre propre histoire. Le but : être libre d'être ce que l'on est MAINTENANT !
C'est cela, l'esprit du nouveau paradigme !
Continuez le travail !
A bientôt
..
.
JérÔMe
au service

(Tout droit de reproduction réservé : texte et image, ne pas reproduire sans inclure cette ligne et sans l'autorisation de l'auteur merci  Jérôme ANDRE, http//www.aquaryoga.blogspot.fr) 


NOUVEAU ET UNIQUE A LYON
L’Énergie et la lumière : Bain de cristal/Chromo-Thérapie 
au service de l'Être


LuzEterna© : Banc de Cristal Chromo-thérapie de la  Casa Dom Iniacio
à Lyon - Jérôme André Chromo-Thérapeute/  Energéticien
 Aquaryoga2016©

Plus d'information ici  

 

* voir cet article ici 

dimanche 8 janvier 2017

2017 : être créateur - choisir d'être optimiste

Chutes d'Iguazu/Iguaçu Argentine/Brésil -
 Aquarelle 35 x 46 cm ©Jérôme ANDRÉ Aquaryoga.blogspot 2017

2017 en numérologie fait 2+0+1+7 = 10 = 1+0 = 1
Selon certain, cette configuration annuelle fait de cette année, tout comme dans la conception chinoise (nous rentrons dans l'année du Coq de feu pour l'astrologie chinoise), une année exceptionnelle. Après une année 2016 difficile (fin d'un cycle de neuf années, année 9) traversée avec de nombreux évènements douloureux tant collectivement qu'individuellement, aurions-nous passé une porte vers une nouvelle façon d'être au monde ? En tout cas, le croire ne peut apporter que du bon, et comme Pascal pour la foi (le pari pascalien sur l'existence de Dieu nous invite à croire plutôt que de ne pas croire, nous avons tout à y gagner), je me range à cet avis. Éclairage.

Vous avez un choix pascalien : 
Ou : croire de façon rationnelle, que vous ne pouvez rien changer à la réalité du monde qui vous entoure. De là il découle : vivre chacun pour soi, en essayant de préserver son " pré carré " , c'est à dire vos acquis : c'est le choix individuel de l'ego, de la propriété individuelle, de la défense coûte que coûte de ses acquis, maintenir ses richesses et ses biens, choisir l'avoir et tout faire pour le maintenir en l'état. De là viendra une vision pessimiste du monde : il vous échappe, il y a des pouvoirs énormes (financiers, compagnies multinationales, organisations collectives, états, violence en tout genre etc.) sur lesquels ou contre lesquels vous ne pouvez rien. Cela revient à vivre dans la peur, le manque et la restriction car le monde, devenu extérieur à soi,  en conscience, vous échappe totalement et par là, devient hostile. Repliement sur soi (petit soi)...
Ou  : accueillir que vos choix personnels influencent le monde. Choisir l'être. Ces choix multipliés par le nombre permettent de changer la réalité : manger biologique, se relier à la nature, aux autres, envoyer des pensées positives de joie et bienveillance, avoir des pratiques destinées à faire grandir votre vibration personnelle vers les sentiments positifs. Sentiments qui sont :  équanimité par la pratique de la méditation, les yoga etc., puis accueil de ce qui est sans restriction, compassion puis joie, qui conduit à l' amour et la gratitude à la vie. Vision optimiste d'un monde qui a du sens. Voir le monde comme conscience et sens :  celui d'aller toujours vers plus de complexité, de perfection et de conscience. Alors par vos choix, vous verrez s'effondrer tous les faux-semblant, les structures qui n'ont pour objet que d'enrichir quelques-uns au détriment du plus grand nombre...etc.
 Le dessein du monde n'est-il pas cela ? permettre à chaque espèce de venir vers plus de conscience, d'expérimenter sa reliance à la vie qui est beauté, harmonie et joie. Chaque choix individuel a du poids : mesurez vos actions, vos comportements de consommateur, vos choix de citoyen à l’aune de cette vision du monde. Ainsi, vous changerez ce monde !

Vous avez le choix : choisissez la deuxième option, et comme l'ont prouvé les études très sérieuses de l'université de Yale (influence de la pensée sur le réel voir lien  ), vibrez de façon à rendre possible un monde où règne l'harmonie et la joie.
Cela ne dépend que de vous !
Je vous y invite.

Vous êtes maître de votre réalité, maître à bord : portez votre conscience (i.e.votre attention) sur ce qui la met en joie ! Envoyez alors toujours des intentions positives !

Belle année 2017 à tous et toutes !
..
.
Jérôme
au service 

Tous droits réservés, textes et images, Jérôme ANDRÉ http://www.aquaryoga.blogspot.fr, ne pas reproduire sans inclure cette ligne merci
  
 
LIEN VERS FILM " CONSCIOUSNESS "



INFORMATION   : NOUVEAU ET UNIQUE A LYON
L’Énergie et la lumière : Bain de cristal/Chromo-Thérapie 
au service de l'Être


LuzEterna© : Banc de Cristal Chromo-thérapie de la  Casa Dom Iniacio
à Lyon - Jérôme André Chromo-Thérapeute/  Energéticien
 Aquaryoga2016©

Plus d'information ici  


dimanche 1 janvier 2017

Meilleurs voeux 2017 !

Chutes d'Iguaçu au Brésil ...
pour pulser l'énergie du renouveau  :
L'année 2017 est une année 1 en numérologie !

jeudi 1 décembre 2016

Energie du vide





Les chutes d'Iguasu au Brésil, carnet de voyage
©Jérôme André aquaryoga.blogspot 2016

Nassim Haramein, physicien de la Resonance Science Fondation d'Hawaï, une fondation qui œuvre aux Etats-Unis pour rapprocher physique/science et conscience de l'Univers connecté, vient de se voir décerner un " Award " pour un papier publié sur une revue de Physique. Article inédit qui exprime le lien entre micro et macro-cosmos, c'est à dire entre l'infiniment grand et l'infiniment petit...De la science à la conscience, le pas viendrait-il d'être franchi ? Eclairages.

Dans un événement récent, pour avoir publié dans une revue de physique très pointu (non précisée dans l'interview),  Nassim Haramein de la Science Fondation Hawaï exprime avoir reçu un prix (Award) de ses pairs, lors d'une conférence bi-annuelle à l'université de Yale. Article dans lequel il démontre, mathématiquement, que dans le centre de chaque proton, protons qui constituent le noyau de chaque atome de matière, il existe un trou noir (" vacuum " : vide).
Mathématiquement, Haramein a prouvé que ce trou noir contient une énergie égale à la totalité de l'énergie de l'univers.
Ainsi, il prouve  qu'au centre de chaque élément de la réalité - et il n'hésite pas à extrapoler cette découverte pour l'humain- atome de l'univers, proton, etc. -se trouve ce point " trou noir " qui est de même énergie (infinie) que l'univers entier. Il en conclue donc (dans son entretien, bien sûr, pas dans l'article scientifique) que si l'on porte sa conscience sur le centre, son propre centre, on trouve donc ce trou noir, qui nous relie alors à la conscience de l'univers infini. 
N'est-ce pas là la définition même de l'éveil des sages ? 
Soudain centré en la pure présence, il trouve la vacuité et l'univers infini, la pure potentialité infinie de l'univers (le " shunyata " décrit dans le bouddhisme comme la libération ultime).

Je sais d'expérience que ce point-espace infini existe : 
je l'ai vécu avec ma compagne dans le darshan d'Amma.

Alors, il n'y a plus rien, une potentialité infinie qui est tout, et qui est " non-soi ".
Ce non-soi, ce vide est le point auquel se rattache en conscience 
l'énergéticien dans sa pratique de " guérison".

Comme le dit aussi Haramein dans le même article, si on se connecte en ce point  centre et que l'on est pure conscience et intention, l'énergie infinie de l'univers répondra. Une sorte " d'appel d'air " se fera nécessairement et l'univers apportera la réponse qui convient sous forme de " synchronicité ", réalité correspondant à " l'aspiration " de l'être.*
Nous sommes là au cœur de la spiritualité du XXIème siècle
 qui fait (fera) de l'homme conscient libé
le centre de son univers, créateur de sa réalité.
Pour parvenir à un tel degré de réalisation, il convient d'aller par étape pour libérer toutes les énergies et mémoires contraires à cette pure conscience de " je suis le Tout, je suis en pleine capacité créatrice "...

Ces étapes sont celles que l'on franchit en rencontrant les sages et avatars, en accueillant l'énergie supramental, qu'elle passe par les sages, des lieux spirituels comme Abadiania au Brésil où oeuvre le guériseur Joao de Deus ou un autre moyen**.
Là on est confronté à une autre réalité dans laquelle l'appel d'air vers plus de potentialité est évident, et la présence des guides palpables.

Je vous invite à faire le voyage ou à découvrir l'outil qui permet la connexion énergétique à ce lieu/espace/groupe qui oeuvre pour la libération de l'humanité. Libéré de quoi ? de tout le poids mental des limitations; Tout ce qui empêche chacun de nous de se connecter en conscience à ce point " vacuum" infini de toutes les potentialité (donc des meilleures réalités !)   
Ci dessous le bain de cristal -chromothérapie, relié à la casa Dom Iniacio par résonance, et disponible pour vous à Lyon (sur rendez-vous).  

Bonne journée
Jérôme
Au service 

** ou tout travail énergétique ou de lumière (un bain de cristal-chromo-thérapie ou travail des mains d'un thérapeute relié en ce centre énergie supra-mentale  que les chrétiens appellent  " saint esprit ")
(tous droits réservés, texte et images, , Jérôme André 2016 ©http://www.aquaryoga.blogspot.fr ne pas reproduire sans inclure cette ligne)
    
* plus d'information : vidéo interview de Nassim Haramein à ce propos  suivre la video en bas à gauche de la page  en anglais : Nassim Haramein on unification theory ici



LuzEterna© : Banc de Cristal Chromo-thérapie de la  Casa Dom Ignacio
de Lyon - Jérôme André Aquaryoga2016©

Plus d'information ici  

RETROUVEZ- MOI AU SALON DES Z ARTS ZEN le Prieuré,
 6 rue Nicolas Sicard  Lyon 5ème 
 ce samedi 3 et dimanche 4 décembre 2016
CONFERENCE SAMEDI 12H 13H VENEZ NOMBREUX !